140 protestants jouent la comédie musicale «Etrange»

Porté par la paroisse réformée de la Vallée, le spectacle «Etrange» questionne le quotidien des anges. Créée de toute pièce, cette comédie musicale rassemble 140 bénévoles. À voir les 6 et 7 avril au Casino du Brassus.

«La thématique des anges a de plus en plus de succès, mais surtout d’un point de vue ésotérique. Je tenais vraiment à l’aborder sous l’angle biblique», explique Aurore Gay, auteure de la trame narrative du spectacle «Etrange» et initiatrice du projet. Cette comédie musicale, jouée les 6 et 7 avril prochain au Casino du Brassus, c’est l’histoire d’une jeune fille qui se cherche, racontée au travers du point de vue des anges. «Le point de départ est une réflexion autour de l’Annonciation», souligne Antoine Schluchter, pasteur dans la paroisse de la Vallée.

Cette comédie musicale a été portée par cinq personnes qui ont travaillé d’arrache-pied pendant 18 mois. L’intégralité du spectacle est inédite. Près de 140 bénévoles de 3 à 85 ans, venant de la paroisse réformée, mais aussi deux Églises évangéliques de la région ont rejoint l’aventure. «En 2015, j’ai créé le spectacle “Néon” qui avait rassemblé une centaine de bénévoles. Cette année, il y en a 40 de plus, c’est réjouissant. Nous avions vraiment envie de créer un événement ouvert à tous», explique Aurore Gay, animatrice jeunesse dans la paroisse et polydesigneuse qui a passé de nombreuses soirées et nuits à la création d’«Etrange».

Sur scène, danses, théâtre et chants s’allient pour amener le spectateur à se questionner sur l’amour de Dieu. «Il s’agit de revenir au cœur du message chrétien. Ce spectacle à une visée de témoignage: comment faire comprendre l’amour de Dieu aux humains», explique Antoine Schluchter qui a fourni les références bibliques sur la thématique des anges et participe également au spectacle.

Une thématique réformée?

«La thématique des anges n’est pas très réformée. D’ailleurs, je ne la connaissais pas vraiment. Je me suis beaucoup renseignée auprès de nos pasteurs pour que la trame soit conforme aux textes bibliques», ajoute Aurore Gay. «Dans la Bible, les anges sont des êtres qui existent pour louer Dieu et venir en aide aux croyants. Le monde des anges est très présent dans l’orthodoxie», explique Antoine Schluchter. Le spectacle illustre également la thématique du bien et du mal. «Certains protestants se sont dégagés de cette vision, mais dans la communauté à la Vallée, elle est bien accueillie. La vallée de Joux présente une grande vie spirituelle et créative ainsi qu’une forte solidarité entre les habitants. Les différentes communautés protestantes collaborent et dialoguent davantage que dans d’autres régions», ajoute le pasteur.

Les premières représentations de la comédie musicale, les 30 et 31 mars, ont fait salle comble. Le spectacle est gratuit et sans réservation. Trois représentations restent à venir: le 6 avril à 19h30 ainsi que le 7 avril, à 14h30 et 17h30.