Le réalisateur Wim Wenders à l’Université de Fribourg

Pour sa sixième édition, les Journées d’étude pour le renouveau théologique et sociétal de l’Université de Fribourg voient grand. Des stars, dont le célèbre réalisateur allemand Wim Wenders, questionneront la «vie bonne», du 12 au 15 juin.

Qu’est-ce que la «vie bonne»? C’est sur cette thématique ambitieuse que les Journées d’étude pour le renouveau théologique et sociétal de l’Université de Fribourg ont jeté leur dévolu. Et pour y répondre, trois invités de marque venant d’horizons différents. Le célèbre réalisateur allemand Wim Wenders, docteur honoris causa de la Faculté de théologie de Fribourg, l’abordera sous l’angle esthétique. Hartmut Rosa, professeur à l’Université Friedrich Schiller de Iéna, en Allemagne, posera, quant à lui, son regard de sociologue. Et Miroslav Volf, professeur à la Divinity School de l’Université de Yale, aux États-Unis, questionnera la «vie bonne» avec ses lunettes de théologien. Une trentaine de spécialistes participeront également aux débats et séminaires qui se dérouleront du 12 au 15 juin, à l’Université de Fribourg.

«Le thème de la “vie bonne” est une manière de poser la question du sens de la vie», explique Christophe Chalamet, professeur de théologie systématique à l’Université de Genève et intervenant aux journées d’étude. «La recherche de la “vie bonne” est une question existentielle qui s’est toujours posée, mais aujourd’hui avec les incroyables richesses matérielles dont nous disposons, ce questionnement prend une tout autre direction que par le passé, quand la société souffrait de famine ou de pandémie», ajoute Joachim Negel, professeur de théologie fondamentale, à l’Université de Fribourg, également intervenant au colloque.

Ces journées proposées en allemand et en anglais avec des traductions françaises ne sont pas destinées qu’aux académiciens. Elles rassemblent chaque année entre 500 et 600 personnes venant également des milieux ecclésiaux et sociaux de toute la Suisse et de l’étranger. «L’objectif est de reconnecter la théologie avec l’Église dans un service à la société qui ne gagne rien à avancer sans se poser la question du sens de ce que nous vivons, de ce que nous voulons vivre en tant que société, mais aussi en tant que chrétiens, en un temps et un lieu précis», souligne Christophe Chalamet.

Si la participation à l’ensemble des événements est payante, les interventions de Wim Wenders sont gratuites et ouvertes à tous. Elles se dérouleront le jeudi 13 juin. Le réalisateur donnera à 14h30 une conférence sur «le regard aimant» suivie d’une table ronde avec Hartmut Rosa et Miroslav Volf. Le soir, son dernier documentaire «Le Pape François: un homme de parole» sera projeté à 19h30 et suivi d’une présentation.