Les Églises achètent un navire pour les sauvetages en mer

L’alliance «United 4 Rescue» a acquis aux enchères un ancien navire de recherche pour 1,5 million de francs, pour les sauvetages en Méditerranée. L’Église évangélique réformée de Suisse soutient le projet.

L'alliance «United 4 Rescue», cofondée par l'Église protestante en Allemagne (EKD), a racheté un ancien navire de recherche pour les sauvetages prévus en Méditerranée, a annoncé le porte-parole de l’association, Joachim Lenz, le 31 janvier. Le «Poséidon» était jusqu’à présent utilisé par le Centre Geomar Helmoltz pour la recherche océanique. Selon Joachim Lenz, le navire a coûté 1,5 million de francs. L'alliance a donc apporté une contribution de 1,1 million de francs. Le reste de la somme sera couvert par Sea Watch, qui exploitera le navire au nom de l'alliance. «United 4 Rescue» collectait des dons pour l'achat d'un navire adapté à de telles opérations de sauvetage depuis décembre dernier.

Soutien suisse

Le 30 janvier, l’Église évangélique protestante de Suisse (EERS) et la Conférence des évêques catholiques suisses ont affirmé leur soutien à l’alliance «United 4 Rescue». «Le fait que des gens meurent sous nos yeux est inacceptable», a déclaré Gottfried Locher, président de l’EERS. Le soutien est notamment financier. La Conférence épiscopale apporte une contribution de 10'000 francs, quant à l’EERS, un montant symbolique «de quelques milliers de francs» doit être versé à l’alliance «United 4 Rescue», apprend-on dans un article de ref.ch, le portail des reformés.

Les chrétiens mobilisés

«Le sauvetage en mer est en fait un devoir gouvernemental, qui n'a pas été rempli efficacement en Méditerranée depuis des années», a déclaré le 31 janvier Manfred Rekowski, président de l’Église protestante régionale de Rhénanie-Palatinat, également président de la Chambre pour la migration et l'intégration de l’EKD. C'est pourquoi d’autres initiatives sont nécessaires, a-t-il ajouté. Le député européen (Verts) et co-initiateur de l’alliance Sven Giegold a quant à lui affirmé que «ce navire sauvera des vies et peut contribuer à changer la politique européenne».

L'idée que l'Église protestante devrait participer au sauvetage des réfugiés remonte à une initiative du Kirchentag de l'EKD à Dortmund en juin 2019. En novembre, l'alliance «United 4 Rescue» a été fondée. Elle compte actuellement environ 150 membres. Outre l'EKD, il s'agit d'organisations caritatives allemandes, des Églises régionales, ainsi que de paroisses individuelles et de particuliers tels que Wim Wenders et le groupe de rock alternatif Revolverheld.

Plus de 2500 personnes et organisations ont déjà fait des dons pour le projet. L'Église catholique n'est pas membre de l'alliance. Cependant, le président de la conférence des évêques allemands, Reinhard Marx, avait mis à la disposition de l'alliance 50’000 francs provenant des fonds de son diocèse.

En attendant Pâques

Avant que l'ancien navire de recherche puisse prendre la mer pour sa future destination, des transformations sont encore nécessaires. Entre autres choses, une infirmerie doit être mise en place. Selon Joachim Lenz, les responsables veulent d'abord avoir une vue d'ensemble du travail nécessaire. Il espère que le navire sera disponible pour des opérations de sauvetage à partir de Pâques environ.